Prague 1968-Bangkok 2010: narration des images

Bangkok, mai 2010 (Reuters-Adrees Latif, lemonde.fr)
Bangkok, mai 2010 (Reuters-Adrees Latif, lemonde.fr)
Prague, 1968 (Josef Koudelka)
Prague, 1968 (Josef Koudelka)

Koudelka, comme les quelques personnes que l’on distingue à peine sur les trottoirs de l’avenue, attend l’entrée des chars soviétiques dans Prague. Cette intervention a été annoncée; c’est pourquoi l’avenue est déserte. Le bras et la montre, au-delà du geste symbolique, augmentent l’impression de profondeur, exagèrent la perspective. L’attente, comme l’avenue, est longue. Le calme de l’attente précède la tempête.

Adrees Latif, lui, opère alors que la tempête a éclaté. Depuis plusieurs jours, les affrontements, une situation quasi insurrectionnelle, font de Bangkok une ville de tous les dangers où les victimes sont nombreuses. Mais les insurgés sont comme des fourmis affolés, qui courent dans tous les sens devant les périls qui s’approchent. Ceux-ci sont encore incertains, mais les sombres nuées sont déjà tout près, au bout de l’avenue.

2 commentaires sur “Prague 1968-Bangkok 2010: narration des images”

  • 1
    Jérémie on 26 mai 2010 Répondre

    On le fait quand le t.p. "guerre civile"?

  • 2
    Article 4 on 28 mai 2010 Répondre

    Commençons par le TP "Manif". C'est plutôt le jeudi matin en cas de grève. Sinon, à Limoges aussi, il y a des voitures qui brûlent, la nuit; mais là, je n'ai pas de tuyaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *