Retour sur la madeleine

La « madeleine de Proust » est plus qu’une expression du langage courant. Pour nous, photographes, elle représente à la fois l’antithèse de notre travail et toute la charge du procédé photographique dans l’élaboration de l’oeuvre littéraire à partir du milieu du XIXème siècle.

ProustLa madeleine est le symbole du souvenir involontaire. On fait goûter à l’enfant, de façon répétitive, dans une situation toujours identique, un morceau de madeleine trempée dans du thé. Devenu adulte, l’oubli est total: rien ne semble subsister de ces moments d’attention et d’amour, ni du cadre préservé des jeunes années. Mais un petit morceau de cette pâtisserie, trempée dans du thé, fait resurgir les images du passé. Le goût, pourtant oublié, déclenche le retour des émotions de l’enfance.

La photographie est, entre autres, symbole du souvenir volontaire: c’est pour me souvenir plus tard que j’enregistre l’image de ce qui m’émeut, me trouble, me préoccupe. Mais l’effet produit par l’image photographique est plus complexe: comme le goût de la madeleine, le regard posé sur la représentation des objets , dont j’ai désiré conserver l’image, active puissamment le souvenir de ce que nous appelons le hors-champ. Ce nouveau regard parvient même, parfois, à me faire ressentir des émotions que je compare à celles ressenties au moment de la prise de vue.
chevrierDans son essai paru en 1982, Proust et la photographie (réédité en 2009 chez Arachneen), Jean-François Chevrier explore A la Recherche du temps perdu à partir d’une fiction: l’oeuvre raconterait une vocation de photographe autant que celle d’un écrivain. Lire en même temps Chevrier et Proust, c’est établir un lien entre un monument littéraire érigé à la mémoire (Proust) et la photographie contemporaine qui ne s’en tiendrait pas à l’enregistrement de l’actualité, mais explorerait tous les recoins de l’imagination et de la mémoire. Ah! Madeleine, quand tu nous tiens…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *