T’as l’bonjour d’Alfred (Stevens)!

Rendons à César ce qui est à Alain Saint-Ogan. « T’as l’bonjour d’Alfred », c’est la phrase fétiche de Zig et Puce (1925) chaque fois qu’ils viennent de se défaire d’un adversaire, et Alfred, c’est le nom du pingouin qu’ils ont recueilli. Pingouin? Pas si sûr! Alfred en a bien le ventre blanc, mais il arbore fièrement ...

David Burnett, ou l’art de la distance

En kiosque depuis le 9 décembre, la dernière livraison de 100 photos pour la liberté de la presse (Reporters sans frontières) met en avant le travail de David Burnett. Le sexagénaire et francophile photographe américain, après avoir été l’invité de Depardon aux Rencontres d’Arles en 2006, et de Visa pour l’Image en 2004, va peut-être ...

Petit Darktable deviendra grand

19. décembre 2010 L'atelier 4
Une âme charitable vient de me faire remarquer, sans ironie mais avec une certaine froideur, que ma triple qualité de photographe, d’enseignant, et de prosélyte du logiciel libre, ne m’avait pas encore conduit à découvrir Darktable. Je bats donc ma coulpe et je m’y colle…

De Caravage à Wright of Derby, histoires de clair-obscur

« Tout envelopper, tout immerger dans un bain d’ombre, y plonger la lumière elle-même, sauf à l’en extraire après pour la faire paraître plus lointaine, plus rayonnante, faire tourner les ondes obscures autour des centres éclairés, les nuancer, les creuser, les épaissir, rendre néanmoins l’obscurité transparente, la demi-obscurité facile à percer, donner enfin, même aux couleurs ...

Le train-train de la photographie d’architecture

04. décembre 2010 L'atelier 2
Réflexions sur la photographie d’architecture, à propos de la gare de Limoges-Bénédictins Il faut d’abord évacuer de notre propos quelques considérations théoriques liées à la pratique de la discipline. Primo, considérons que le travail de l’architecte est intimement lié aux lois de la gravitation universelle: un édifice qui penche vraiment ne penche pas très longtemps ...

L’oxymore est-il soluble dans la photographie ?

J’entends d’ici le plaisantin, au fond, qui marmonne : « l’abus d’oxymore tue », mais je n’en ai cure. L’oxymore, ou oxymoron, c’est ὀξύμωρος (oxúmōros – de ὀξύς, «aigu, spirituel, fin» et de μωρός, « niais, stupide ») ; les grecs sont encore dans le coup, mais ils ne connaissaient pas un des plus célèbres oxymores qui soit : le « clair-obscur ». ...

Années 30: la revue Arts et Métiers Graphiques

26. novembre 2010 Médias 3
« Les abonnés d’Arts et Métiers Graphiques apprendront avec plaisir que la première année de la revue se vend 1200 francs, près de 9 fois le prix qu’elle leur a coûté ! Quel est le livre de luxe qui en si peu de temps acquerrait une telle plus-value. La seconde année est maintenant au prix ...

Un fantôme au musée

Belphégor (Baal-Péor), avant de hanter le département d’égyptologie du musée du Louvre[1], est le nom sous lequel le dieu Baal était vénéré par les Moabites sur le mont Péor (ou Phégor). C’était, vous vous en doutez, il y a bien longtemps, et la mauvaise réputation de Baal tient peut-être à la rivalité sans merci qui ...

Mozart, Pajou, Flaubert, Cézanne

Comme « l’habit ne fait pas le moine », le métier de photographe ne fait pas l’artiste. L’histoire de notre art (avec un petit « a ») de photographes le démontre sans ambiguïté : rien de commun entre Youssouf Karsh ou Richard Avedon et le photographe portraitiste de quartier, si ce n’est l’objet de leur ...